Ethereum : Introduction à la blockchain

Apprendre Solidity pour développer sur la blockchain c’est possible. Aujourd’hui, alors que je regardais les différentes crypto-monnaies sur le web, il m’est apparu une idée. Celle de lancer un tutoriel afin d’apprendre à programmer en Solidity, le langage de programmation utilisé pour monter des smart contracts sur la blockchain Ethereum.

Programmer en Solidity pour Ethereum

À moins de sortir tout droit d’une grotte, vous avez sûrement entendu parler des cryptomonnaies. Plus précisément du Bitcoin, qui a connu une montée de son cours en novembre 2017, frôlant les 20 000$ l’unité. Sachez que Bitcoin n’est pas la seule crypto-monnaie du monde internet. En effet la seconde monnaie la plus populaire – en terme de volume – est Ethereum et ses pièces d’Ether.

Bitcoin précurseur des cryptomonnaies

Le Bitcoin est un cas d’usage de la crypto-monnaie. Faire un actif décentralisé était réputé impossible jusqu’à la publication de Satoshi Nakamoto. Suite à sa découverte, de nombreux autres entrepreneurs ont pris le relai et ont développés des blockhains pour des usages divers.

Ethereum, l’ordinateur mondiale

Bitcoin souffre d’un problème, qui est difficile à corriger. Il est très difficile d’ajouter des fonctionnalités de scripting, c’est pour cela Vitalik Buterin, un développeur a eu un jour l’idée de développer Ethereum.

Ethereum est un protocole d’échanges décentralisés permettant la création par les utilisateurs de contrats intelligents grâce à un langage Turing-complet.

C’est là la définition qu’on retrouve sur Wikipédia. Cette description décrit brièvement ce qu’est Ethereum et laisse les possibilités offertes par cette blockhain. On peut en effet imaginer simplifier n’importe quel applicatif, qui aujourd’hui utlise un tiers de confiance. L’exemple très souvent utilisé est Uber avec la phrase : « Uberisons Uber ». Pour vous mettre en situation, Uber est le service qui permet de louer des véhicules de tourisme avec chauffeur. Lorsque vous commandez un « Uber », vous passez par un tiers, qui vous facture et s’assure que le chauffeur sera payé. Ethereum pourrait permettre à qui le souhaite de faire abstraction de l’entreprise. Ainsi, une fois la course validée, l’argent de la course pourrait être directement transmis au chauffeur.

Conclusion

Ce premier article est ma toute première étape à l’apprentissage de la blockchain Ethereum. Pour le moment la majorité de la documentation disponible sur le web est en anglais. Même s’il vaut mieux être bon anglais pour être développeur, j’envisage sur ce blog de créer un genre de cahier de développeur. Je pourrais faire part de mon avancée sur des projets ou écrire des tutoriels afin d’aider des personnes, qui comme moi cherchent à se lancer avec la blockchain.